GABRIEL DHARMOO [EN]

Notre meute

pour 5 voix__12'__2013

Prix d'enregistrement Harry-Freedman 2018 - Centre de musique canadienne

Version originale avec Neue Vocalsolisten Stuttgart

Version expérimentale avec mise-en-scène (extraits)

NOTE DE PROGRAMME

Notre meute est une fiction à caractère ethnographique évoquant la musique et les mœurs d'un peuple inventé, dont les origines géographique et temporelle seraient inconnues. Semblant tantôt chanter et discuter, tantôt vagir et balbutier, notre tribu, ou notre meute, se positionne ambigument dans le spectre qui va du primitif au civilisé, du sauvage au sophistiqué.

PERFORMANCES

4 novembre 2019 STUTTGART (Allemagne) Südseite nachts / Theaterhaus
Neue Vocalsolisten Stuttgart

26 février 2019 OTTAWA (Canada) 10 Blackburn Ave
Neue Vocalsolisten Stuttgart

8 novembre 2018 COPENHAGUE (Danemark) G((o))ng Tomorrow / Studiescenen Royal Danish Academy of Music
Neue Vocalsolisten Stuttgart

27 juin 2018 MONTREAL (Canada) LMCML / Café Résonance
Phth: Elizabeth Lima, Florence Blain Mbaye, Gabriel Dharmoo, Vahram Sarkissian, David Cronkite

2 octobre 2017 MONTRÉAL (Canada) No Hay Banda / La Sala Rossa
Phth: Elizabeth Lima, Florence Blain Mbaye, Gabriel Dharmoo, Vahram Sarkissian, David Cronkite

9 avril 2017 BARCELONE (Espagne) Festival Mixtur / Fabra i Coats-Fàbrica de Creació de Barcelona
Neue Vocalsolisten Stuttgart

15 juin 2016 ZÜRICH (Suisse) Festspiele Zürich / Theater Rigiblick
Neue Vocalsolisten Stuttgart

20 avril 2014 NEW YORK (États-Unis) MATA Festival 2014 / The Kitchen CRÉATION AMÉRICAINE
Neue Vocalsolisten Stuttgart

21 juin 2013 STUTTGART (Allemagne) Der Sommer in Stuttgart / Theaterhaus Stuttgart CRÉATION EUROPÉENNE
Neue Vocalsolisten Stuttgart

25 février 2013 MONTRÉAL (Canada) Love Songs / SMCQ Festival MNM 2013 CRÉATION MONDIALE
Neue Vocalsolisten Stuttgart

CRITIQUES

Lorsque le ténor débute la pièce avec une sorte de jappement- grognement, la salle sera immédiatement conquise. Dans un véritable concert des nations, Notre meute sollicite des rythmes africains, des mélodies orientales, des sonorités brésiliennes dans un remix ludique auquel les chanteurs semblent avoir pris un réel plaisir. Une sorte de mash-up pour intellectuels avertis. Dharmoo peut se targuer d'avoir été très bien servi, et le public montréalais a pu constater toute l'ampleur que peuvent prendre ses œuvres. Notre meute n'avait rien à envier à ce qui avait précédé et à ce qui allait suivre [Aperghis, Vivier, Stockhausen]. Le jeune compositeur ne reniera certainement pas l'influence de Claude Vivier dans son œuvre, quoique j'aie senti dans cette nouvelle pièce un tournant vers une voix plus personnelle et plus assumée que jamais.
Normand Babin – Oh Mein Gott!, Montréalistement 27 février 2013

With the work of Gadenstätter, and further with that of Dharmoo, the vocal soloists balanced with typical sovereignty upon a tightrope of contemporary vocal-techniques. With great refinement Dharmoo concocted a sound-portrait of a fictitious aboriginal-people drawn out of in one instant, panting, gasping, nearly animalistic sounds, at other times sounds of a near-renaissance uprightness set beside the unabashedly folkloristic. The primitive appeared crafted, the crafted naïve – the civilized and the untamed exchanged as effortlessly as notions of 'high-art' and 'traditional-craft' – all told with a sense of humour and of sensuality.
Martin Mezger Lust am Kunstgewerbe, Eßlinger Zeitung (Allemagne) – 25 juin 2013 (Traduit de l'allemand par Max Murray)

But it was Gabriel Dharmoo that really stood out. Diversely murmured, passingly comprehensible vocal gestures barely to grasped, as words exchanged with pentatonic and quasi-traditional melodies - markedly amusing, performed as if it were tailor-made for ensemble itself.
Dietrich Heißenbüttel – Imaginäre Folklore, Stuttgarter Zeitung (Allemagne) – 24 juin 2013 (Traduit de l'allemand par Max Murray)

CRÉDITS

Commande de Musik der Jahrhunderte (Neue Vocalsolisten Stuttgart) avec le soutien du Conseil des arts du Canada